L’UFRJ renseigne sur la prévention et les risques

L’UFRJ est en train de développer un certain nombre d’initiatives pour combattre l’épidémie mondiale de la COVID-19, une maladie causée par le nouveau coronavirus originaire de la Chine et qui est apparu en 2019. Pour accompagner la crise il a été crée un groupe de travail multidisciplinaire des chercheurs de la santé ayant le but de développer des actions d’orientation, d’identification et  de traitement des cas possibles.

Quelles son les manières de réduire le risque d’infection du coronavírus?
  • Il faut bien se laver les mains fréquemment avec de l’eau et du savon pendant au moins 20 secondes. S’il n’est pas possible de se laver les mains, il est conseillé d’utiliser du gel hydroalcoolique à 60º ou 70º. Il est conseillé de toujours éviter de se toucher les yeux, la bouche et le nez.
  • Éviter les rassemblements et les pièces sans ventilation adéquate.
  • Éviter tout contact avec les personnes malades ou les personnes qui présentent des symptômes respiratoires.
  • Il faut faire attention avec les objets infectés (les mains courantes, les poignées de portes, les téléphones portables, les commutateurs, les robinets, les chariots de supermarché, etc.)
  • Dans la mesure du possible il faut laisser ouvertes les fenêtres des salles de classe et des laboratoires pour ventiler les pièces et éviter les climatiseurs.
  • Pendant cette période d’incertitudes il est conseillé d’éviter les salutations comme les serrages de mains, la bise et les embrassades.
La personne qui figure dans une des situations suivantes doit être considérée comme « cas suspect » :
  • Situation 1 : si la personne présente de la fièvre et au moins un symptôme respiratoire (toux sèche, essoufflement) ou si cette personne est allée dans une région de transmission locale au cours des 14 derniers jours avant l’apparition des premiers symptômes ;
  • Situation 2 : si la personne présente de la fièvre et au moins un symptôme respiratoire (toux sèche, essoufflement), si elle a pris contact avec une personne considérée comme « cas suspect » du Coronavirus (SARS- COV-2) au cours des 14 derniers jours avant l’apparition des premiers symptômes ;
  • Situation 3 : si la personne présente de la fièvre et au moins un symptôme respiratoire (toux sèche, essoufflement), si elle a pris contact avec une personne considérée comme une victime infectée par le Coronavirus (SARS- COV-2) au cours des 14 derniers jours avant l’apparition des premiers symptômes ;
S’il y a des symptômes :
  • Il faut désinfecter les lieux et objets touchés avec de l’alcool à 70º .
  • Il faut se couvrir la bouche et le nez pour tousser ou éternuer, dans la mesure du possible il est conseillé de porter des masques jetables ou de mouchoir en papier qui doivent être jetés après son utilisation.
  • Une fois que les mains sont entrées en contact avec le mouchoir utilisé ou des sécrétions, il faut immédiatement se laver les mains afin de ne pas contaminer d’autres surfaces.
  • Les masques de protection (jetables) doivent être portées par les malades (quand il y a le contact avec d’autres personnes) et par les personnes directement impliquées aux soins des personnes infectées.
  • L’utilisation des masques de protection sans l’adoption d’autres mesures (se laver les mains par exemple) n’est pas efficace.
  • Si la personne a d’essoufflement ou si ele présente des symptômes respiratoires inhabituels, elle doit informer à la Direction responsable ou au professeur.